PASSATION DE CHARGES AU METFPA : Discours de Monsieur KOFFI N’Guessan, Ministre entrant, le 12 avril 2021

PASSATION DE CHARGES AU METFPA : Discours de Monsieur KOFFI N’Guessan, Ministre entrant, le 12 avril 2021

  • Post author:
  • Post category:FOCUS

Madame le Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et de la Diaspora, Anciennement Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle,

Madame le Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation,

Monsieur le Secrétaire d’Etat, chargé de la Modernisation de l’Etat, anciennement Secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle,

Monsieur le Secrétaire Général Adjoint du Gouvernement,

Messieurs les Directeurs de Cabinet,

Mesdames et Messieurs les membres du Cabinet de Madame le Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation,

Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux des Structures sous tutelle,

Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux de l’Administration Centrale,

Mesdames et Messieurs les Directeurs de l’Administration Centrale,

Mesdames et Messieurs les Sous-Directeurs et Chefs de Service,

Mesdames et Messieurs de la Presse et des Médias,

Mesdames et Messieurs,

Mes premiers sentiments sont une expression de profonde gratitude à l’endroit de Monsieur le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, à Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Monsieur Patrick ACHI pour leur choix porté sur ma modeste personne pour conduire les actions du Ministère de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Apprentissage.

Je voudrais également remercier Madame le Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et de la Diaspora, Madame le Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation ainsi que Monsieur le Secrétaire d’Etat, chargé de la Modernisation de l’Etat, pour leur présence effective à cette cérémonie, témoignage de la solidarité gouvernementale.

Je saisis cette occasion pour saluer Monsieur le Secrétaire Général Adjoint du Gouvernement et le remercier également pour sa disponibilité.

Madame le Ministre d’Etat,

Madame le Ministre,

Monsieur le Secrétaire d’Etat,

Monsieur le Secrétaire Général Adjoint du Gouvernement,

Mesdames et Messieurs,

Le programme gouvernemental 2021-2025 vise à accélérer la transformation économique et sociale de notre pays, avec une participation plus importante de toutes les forces vives de la Nation, pour une croissance encore plus inclusive, vers une Côte d’Ivoire plus solidaire.

Ce programme s’adresse beaucoup plus à la jeunesse ivoirienne qui constitue une frange importante de la population du pays. En effet, selon les statistiques, environ 70 % de la population a moins de 35 ans et celle-ci est confrontée à de nombreux défis dont celui de la formation technique et professionnelle.

A cet égard, au cours de sa prestation de serment, le 14 décembre 2020, Son Excellence Monsieur le Président de la République a indiqué que l’éducation, la formation et l’emploi des jeunes seront les priorités de l’action gouvernementale de la présente mandature. En conséquence, je mesure l’ampleur des nouvelles responsabilités qui me sont confiées.

Dans ce sens, le Ministère de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Apprentissage, doit jouer un rôle déterminant. Il s’agit de proposer des solutions innovantes et adaptées en termes d’offres de formation et d’employabilité. Ces offres devront être en adéquation avec les besoins des entreprises et les opportunités économiques en vue de garantir une meilleure insertion professionnelle des jeunes.

Ainsi, à travers des actions concertées avec les autres départements ministériels, notamment,

le Ministère de la Promotion de la Jeunesse, de l’Insertion Professionnelle et du Service Civique,

le Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation,

le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique,

le Ministère du Commerce et de l’Industrie,

le Ministère de la Promotion des PME, de l’Artisanat et de la Transformation du Secteur Informel,

des réformes au niveau de la formation et de l’apprentissage seront envisagées à l’effet de trouver des solutions aux nombreux problèmes auxquels les jeunes sont confrontés.

A cet effet, l’une des principales missions sera de déceler les talents de chaque jeune le plus tôt possible en vue de favoriser une orientation adéquate qui permettra de valoriser la formation technique et professionnelle, de mettre à la disposition des secteurs public et privé, une main d’œuvre qualifiée et de réduire ainsi le taux de déperdition scolaire.

Madame le Ministre,

Monsieur le Secrétaire Général Adjoint du Gouvernement,

Mesdames et Messieurs,

C’est donc ici le lieu de rendre un vibrant hommage à Madame le Ministre d’Etat Kandia CAMARA et à Monsieur le Secrétaire d’Etat, Brice KOUASSI qui ont travaillé avec abnégation pour redynamiser l’Enseignement Technique et la Formation Professionnelle.

Je saisis cette occasion pour féliciter les membres de leurs Cabinets Ministériels respectifs ainsi que les responsables des différentes structures sous tutelle.

Permettez-moi également de saluer et féliciter l’ensemble des personnels enseignants, techniciens et administratifs, pour le travail accompli et pour leur engagement.

Ils trouveront en ma personne un Ministre soucieux de leur bien-être et déterminé à rechercher les moyens nécessaires pour améliorer les conditions de travail en vue du rayonnement de l’Enseignement Technique et la Formation Professionnelle.

Madame le Ministre d’Etat,

Madame le Ministre,

Monsieur le Secrétaire d’Etat,

Monsieur le Secrétaire Général Adjoint du Gouvernement,

Mesdames et Messieurs,

En ce moment où j’hérite de ce département ministériel, permettez-moi de rendre hommage,

-au Ministre Ange François Barry Battesti, grand bâtisseur, reconnu comme le pionnier de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle dans notre pays ;

-au Ministre Moussa Dosso qui a contribué à la prise de nombreux et importants textes réglementant ce secteur ;

-au Ministre Paul Koffi Koffi qui a initié des projets structurants en vue de rendre visibles et performants l’Enseignement Technique et la Formation Professionnelle.

C’est aussi l’occasion de saluer avec humilité, tous les acteurs des centres de formation, des services de l’administration centrale ou déconcentrée, des entreprises ainsi que les partenaires techniques et financiers qui se consacrent inlassablement au développement de ce capital humain.

Par leur travail, ils ont permis à l’enseignement technique de résister aux crises relativement prononcées que, malheureusement, notre pays a traversées.

Dans ce domaine d’enseignement, le privé a consenti des investissements pour appuyer les efforts de l’Etat. Je voudrais saluer ici cette importante contribution à la formation de la jeunesse.

Je n’oublie pas les Entreprises, ainsi que les Partenaires qui participent de façon efficace au développement du capital humain nécessaire à la consolidation des performances économiques de notre pays. Leurs concours seront encore indispensables pour soutenir les actions à envisager.

Madame le Ministre d’Etat,

Madame le Ministre,

Monsieur le Secrétaire d’Etat,

Monsieur le Secrétaire Général Adjoint du Gouvernement,

Mesdames et Messieurs,

Avec l’appui de l’Etat et des partenaires et sous l’impulsion de mes prédécesseurs, plusieurs réformes sont en cours afin de moderniser les prestations de ce département. Un Plan stratégique 2016-2025 a identifié sept (7) axes stratégiques qui sont :

-le partenariat Ecole-Entreprise et l’insertion professionnelle ;

-l’accès à la formation ;

-l’offre de Formation ;

-la certification des compétences ;

-la gouvernance du Système ;

-l’assainissement et l’encadrement des établissements privés ;

-le financement du système de l’Enseignement Technique et la Formation Professionnelle.

Tous ces points seront contenus dans ma vision qui est de : « Redynamiser et valoriser l’Enseignement Technique, la Formation Professionnelle et l’Apprentissage pour soutenir le Développement socio-économique et contribuer à l’Emergence rapide de la Côte d’Ivoire ».

Dans ce cadre, nous nous attèlerons, ensemble, dans un premier temps, aux actions suivantes :

-poursuivre les actions de réhabilitation des infrastructures, de rééquipement des ateliers et de rénovation des contenus pédagogiques, de manière à assurer l’adéquation Formation / Emploi ;

-améliorer le cadre de vie et les conditions de travail des apprenants et des personnels, pour mieux les valoriser ;

-renforcer les capacités des personnels, de manière à faire face aux innovations pédagogiques, techniques et technologiques ;

-améliorer la perception de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle auprès des populations et leur offrir des opportunités de requalification, à travers l’école de la deuxième chance ;

-attirer davantage de jeunes filles dans les filières de formation technique ;

-renforcer le dispositif de suivi-évaluation, afin d’assurer une plus grande célérité et un contrôle plus efficace dans la mise en œuvre des projets et programmes.

En définitive, il s’agit de mettre à la disposition de la Côte d’Ivoire, une main d’œuvre compétente et compétitive, facteur décisif de son développement socio-économique. Cela a été, en effet, la clé de la réussite de la plupart des pays développés, et l’extraordinaire succès des dragons d’Asie.

Madame le Ministre d’Etat,

Madame le Ministre,

Monsieur le Secrétaire d’Etat,

Monsieur le Secrétaire Général Adjoint du Gouvernement,

Mesdames et Messieurs,

Dans cette mission, faut-il le rappeler, le soutien de l’Etat, des entreprises et celui de tous les acteurs, seront indispensables afin de transformer quantitativement et qualitativement l’offre de formation en vue de fournir les compétences aux jeunes.

Le chantier est immense, des difficultés se dresseront sur notre chemin. Cependant, grâce à la détermination de tous et de chacun, ensemble, nous réussirons à répondre aux attentes des jeunes, des entreprises et des populations.

Pour terminer, je voudrais réitérer mon infinie reconnaissance à Son Excellence Monsieur le Président de la République Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, mes remerciements au Premier Ministre, Chef du Gouvernement Monsieur Patrick ACHI et leur exprimer mon engagement à tout mettre en œuvre afin de faire de l’Enseignement Technique et la Formation Professionnelle, l’un des supports clés de l’émergence de notre pays.

Je vous remercie de votre aimable attention.