You are currently viewing METFPA- GROUPE MITRELLI / PROJET DE PARTENARIAT : LE MINISTRE PRESENTE SA VISION

METFPA- GROUPE MITRELLI / PROJET DE PARTENARIAT : LE MINISTRE PRESENTE SA VISION

  • Post author:
  • Post category:FOCUS

N’Guessan KOFFI, Ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Apprentissage (METFPA), a reçu ce mardi 26 octobre 2021, à son cabinet sis au plateau une délégation du groupe MITRELLI représentée par Eva PELED, Présidente et Yaron TCHWELLA, Directeur Général.

Au cours des échanges, les deux parties ont évoqué les possibilités de partenariats entre les deux structures particulièrement dans le domaine de la construction de lycées techniques spécialisés dans les métiers du bâtiment et de la géotechnique, de l’agriculture et des technologies de l’information et de l’électricité.

Pour le Ministre, cette rencontre s’inscrit parfaitement dans sa vision qui est de repenser et revaloriser l’Enseignement Technique, la Formation Professionnelle et l’Apprentissage pour soutenir le développement socio-économique et contribuer à l’émergence rapide de la Côte d’Ivoire à travers plusieurs reformes. Il s’agit notamment de :

– Poursuivre les actions de réhabilitation des infrastructures et de rééquipement des ateliers ;

– Procéder à la rénovation des contenus pédagogiques des programmes de manière à assurer l’adéquation Formation / Emploi ;

– Améliorer les conditions de travail et le cadre de vie des apprenants et des différents personnels pour mieux les valoriser ;

– Renforcer les capacités des personnels enseignants et d’encadrement de manière à faire face aux innovations pédagogiques, techniques et technologiques ;

– Trouver des mécanismes pour changer la perception de l’Enseignement Technique et la Formation Professionnelle auprès des populations ;

– Offrir des opportunités de requalification et de reconversion à travers l’Ecole de la deuxième chance ;

– Attirer davantage de jeunes filles dans les filières techniques ;

– Vulgariser les méthodes d’apprentissage notamment dans les domaines à haute intensité de main d’œuvre tel que l’agriculture ;

– Renforcer le dispositif de suivi-évaluation afin d’assurer un contrôle plus efficace dans la mise en œuvre des projets.