Accueil >> Actualites >> Un répertoire de branches professionnelles de l’enseignement technique élaboré

Un répertoire de branches professionnelles de l’enseignement technique élaboré

 

Un répertoire de 13 branches professionnelles de l’enseignement technique a été élaboré et validé, vendredi, à Abidjan, par les membres des différents comités, au terme d’un atelier de cinq jours, sur le projet de la réforme portant sur l’adéquation entre la formation et l’emploi en Côte d’Ivoire. Ces branches professionnelles, visent à savoir finaliser la liste des secteurs professionnels, mettre en place l’organisation et le pilotage de chaque branche ainsi qu’un répertoire des entreprises de chacune d’elle, élaborer la sa cartographie des métiers, rédiger les fiches métiers/compétences, mettre en place des observatoires sectoriels, définir les problématiques GRH de chaque branche et les besoins en compétences et mettre en place un plan d’animation de chaque branche. Selon le président du conseil national des branches professionnelles, Nd’Dri Koffi, cet atelier était une rencontre entre les acteurs du secteur privé et l’enseignement technique pour corriger ces imperfections constatées à savoir former aux métiers qui ne correspondent plus aux besoins de l’économie nationale. « Le plus gros utilisateur de ce produit-là, c’est le secteur privé, Depuis quelque temps, les produits qui sortent de nos enseignements techniques ne sont pas à la hauteur des besoins de l’économie nationale. il fallait que nous interpellions l’enseignement technique pour leur dire que il faut nous travaillions ensemble », a-t-il précisé. Le travail a consisté à une approche méthodologique qui a permis, dans un premier temps, à structurer l’économie nationale en 13 branches professionnelles avec des sous-secteurs, ensuite travailler sur leur stratégie de développement pour déboucher sur un plan d’actions opérationnel, et éclairer sur son opérationnalité, pour savoir vers qui se diriger. « D’où l’idée de bâtir un répertoire d’entreprises par branches professionnelles et l’intérieur de ce répertoire, identifier le degré d’implication des entreprises », a expliqué le formateur, Richard Garrigue, qui a rappelé que le premier partenariat public-public, pour la mise en œuvre de ce projet sur l’enseignement technique, a été signé en 2009.

(AIP)

ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET  FORMATION PROFESSIONNELLE