Accueil >> Actualites >> REUNION INTERMINISTERIELLE : POINTS DE LA SITUATION DES GREVES DANS LE SECTEUR EDUCATION FORMATION

REUNION INTERMINISTERIELLE : POINTS DE LA SITUATION DES GREVES DANS LE SECTEUR EDUCATION FORMATION

Abidjan-Plateau,19 mars 2019-La Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, Madame Kandia CAMARA a participé, ce mardi 19 mars 2019, à la Salle de Réunion du Cabinet du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique sis à la Cité administrative Tour C au Plateau, à la réunion interministérielle, pour le point de la situation des grèves dans le Secteur Education Formation.

Cette importante réunion s’est tenue en présence des Ministres, Issa COULIBALY, de la Fonction Publique, Mamadou TOURE, de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, Porte-parole adjoint du Gouvernement, ainsi que, Moussa SANOGO, Secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat.

L’ensemble des plateformes et formations syndicales invitées, ont répondu présent, à l’ appel du Premier Ministre, Amadou Gon COULIBALY, représenté par son Directeur de Cabinet, Monsieur Emmanuel AHOUTOU et son Conseiller chargé du dialogue social, Monsieur KARAMOKO Yayoro.

Pour le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Monsieur Abdallah Albert Mabri TOUAKEUSSE qui présidait la séance de travail, « c’est une concertation initiée par le Premier Ministre pour trouver une solution globale, dans un cadre consensuel, à la crise qui secoue l’école ivoirienne depuis quelques temps ».

Au terme de la réunion, le Ministre MABRI, s’est félicité de la qualité des échanges. Pour lui, « si les engagements pris par les uns et les autres sont respectés, les cours reprendront sur l’ensemble du territoire national ». Selon lui, le gouvernement créera toujours les conditions optimums, pour la bonne marche de l’école en Côte d’Ivoire. Le Ministre de l’Enseignement Supérieur, a rappelé que depuis la signature de la trêve sociale survenue en 2017, le gouvernement a respecté tous ses engagements vis-à-vis du monde du travail et des fonctionnaires. C’est pourquoi, il a appelé au sens de la responsabilité de chacun des acteurs du système éducatif, ainsi que l’esprit civique des enseignants, pour sauvegarder les intérêts d’éducation et de formation des enfants.

Pour sa part, le représentant de l’Intersyndical Enseignement Préscolaire et Primaire de Côte d’Ivoire (ISEPPCI), Monsieur GNOBO, a, au nom de l’ensemble des syndicats, donné ses impressions à l’issue de la concertation entre le gouvernement et les syndicats. « Nous voudrons vraiment saluer l’ensemble de tous les ministres impliqués dans ce débat, pour que définitivement des solutions idoines soient proposées et que l’école ivoirienne puisse trouver sa tranquillité. Je voudrais demander aux syndicats présents de faire confiance au gouvernement », a-t-il conclu. Par-ailleurs, nous rappelons que le gouvernement n’a jamais fermé la porte des discussions et du dialogue avec les formations syndicales en grève. Les discussions et rencontres ont lieu tous les jours dans les cabinets ministériels pour sortir l’école ivoirienne de cette situation de crise et de turbulence. Pour conclure, le Ministre MABRI a réitéré son appel au dialogue et à l’apaisement, en vue de préserver le droit de l’éducation en Côte d’Ivoire.

ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET  FORMATION PROFESSIONNELLE