Accueil >> Actualites >> RENTRÉE SCOLAIRE 2018-2019: DISCOURS du MENETFP

RENTRÉE SCOLAIRE 2018-2019: DISCOURS du MENETFP

 

ANNÉE SCOLAIRE 2018-2019

RÉUNION DE RENTRÉE

 

Allocution de Madame Kandia CAMARA, Ministre de l’Éducation Nationale, de l'Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle

 

 

  • Mesdames et Messieurs les Ministres, chers collègues ;
  • Monsieur le Maire de la Commune de Cocody ;
  • Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations du système des Nations-Unies
  • Mesdames et Messieurs les Représentants des Partenaires au développement ;
  • Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations Non Gouvernementales (ONG) ;
  • Mesdames et Messieurs les Membres des Cabinets ministériels ;
  • Mesdames et Messieurs les Inspecteurs Généraux ;
  • Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux, les Directeurs Centraux et les Chefs des Services Rattachés au Cabinet ;
  • Monsieur le Directeur Régional d’Abidjan 1 ;
  • Mesdames et Messieurs les Directeurs Régionaux et Directeurs Départementaux ;
  • Madame le Proviseur du Lycée Sainte-Marie, hôte de cette cérémonie ;
  • Mesdames et Messieurs les Inspecteurs de l’Enseignement Préscolaire et Primaire ;
  • Mesdames et Messieurs les Chefs d’Établissement ;
  • Honorables représentants de la chefferie traditionnelle et Guides religieux ;
  • Mesdames et Messieurs les responsables des Associations et Fédérations des Fondateurs d’Écoles ;
  • Mesdames et Messieurs les Secrétaires Généraux des Syndicats ;
  • Mesdames et Messieurs les Représentants des Comités de Gestion et des Associations des Parents d’élèves ;
  • Mesdames et Messieurs les enseignants, chers collègues ;
  • Mesdames et Messieurs, les professionnels de la presse ;
  • Chers élèves ;
  • Honorables invités ;
  • Mesdames et Messieurs.

L’année écoulée a été très éprouvante pour la Grande Famille de l’Education secouée par des drames de triste mémoire :

  • COULIBALY Yardiouma, enseignant à Bangolo a été assassiné à son domicile par des hommes sans foi ni loi ;
  • L’Inspecteur Général KOUADIO Adingra a été lâchement abattu par des coupeurs de route ;
  • Sept (07) élèves ont trouvé la mort dans un naufrage à Soubré ;
  • Trois (03) autres élèves sont morts foudroyés à Mayo ;
  • Trois (03) écoliers ont péri dans un accident de la circulation à l’entrée de Duékoué.
  • Le 15 août dernier, trois de mes collaborateurs au Cabinet (AYEHOUA Sévérin, DOGO Djoukou Olga et SOILE Cheick Amidou) ont été fauchés par une mort tragique dans un accident de la circulation alors qu'ils se rendaient à une mission 
  • Le dernier drame en date est celui de BAHI Yo Yves, enseignant à Divo qui a péri dans un incendie avec sept (07) membres de sa famille :

A leur mémoire et à la mémoire de tous nos disparus, je vous invite à observer une minute de silence...

Je vous remercie

  • Mesdames et Messieurs,
  • Chers collaborateurs,

Malgré nos cœurs meurtris, malgré le poids des souffrances légitimes, je vous invite à tirer profit du présent rassemblement de toutes les composantes de la grande famille éducative.

C'est d'ailleurs le meilleur hommage que nous puissions rendre à ceux qui sont tombés dans l’accomplissement de leur tâche, au service de l’école ivoirienne.

En vous souhaitant la bienvenue à cette réunion qui pose les jalons de l'année scolaire 2018/2019, je vous exhorte à relever la tête et à explorer les promesses de l'avenir.

  • Mesdames et Messieurs,

Nous voici donc réunis, remobilisés pour sonner la charge avant de rejoindre nos services pour neuf mois de travail.

Cette rencontre a certes la saveur d'une tradition bien établie, mais je veux qu'elle revête un caractère particulier.

En effet, aucune année scolaire ne ressemble à une autre. Chacune vient avec des défis spécifiques, même si elles s'enchaînent toutes dans une cohérence générale.

Aussi, au nom de la Communauté éducative, voudrais-je saluer nos illustres invités, toutes les personnalités qui nous font l’honneur et l’amitié de rehausser de leur présence, la rencontre de ce jour.

De façon toute particulière, j’exprime ma gratitude à mes collègues du Gouvernement présents, ainsi qu’à ceux qui se sont fait représenter.

  • Mesdames et Messieurs les Ministres, chers collègues,

Votre présence distinguée ne nous surprend guère car elle traduit l'intérêt de tout le Gouvernement pour la question de l'école, sous la houlette du Premier Ministre Monsieur Amadou GON COULIBALY.

Merci de marquer très clairement la volonté du Gouvernement de bâtir un système éducatif viable, performant et accessible à tous conformément à la vision de Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire

La jeunesse ivoirienne et les gestionnaires du système éducatif leur savent gré de faire de l’éducation, la pierre angulaire de l'action publique.

Merci infiniment à vous, chers frères et sœurs pour votre présence si distinguée. Je demande à tous de les acclamer très fort.

  • Mesdames et Messieurs,

Je suis heureuse de recevoir à cette occasion nos Partenaires Techniques et Financiers. Encore aujourd'hui, leur présence est un adjuvant formidable pour la mise en œuvre de notre politique nationale.

Chers Partenaires, nous ne vous remercierons jamais assez pour votre sollicitude diligente et votre implication dans la réussite de nos projets.

  • Honorables invités,

A travers les Inspecteurs Généraux, les Directeurs Généraux, les Directeurs Centraux, les Directeurs Régionaux et Départementaux ainsi que les différents responsables de structures, je voudrais adresser mes salutations à leurs collaborateurs qui n’ont pu prendre part à la présente réunion de rentrée.

A vous tous mes collaborateurs présents ainsi qu’à ceux qui sont absents ce jour, je veux traduire l’expression de ma confiance renouvelée pour les actions menées en faveur du rayonnement de notre école.

Mesdames et Messieurs les Ministres,

  • Mesdames et Messieurs

Le système éducatif, véritable société dans la société, est marqué par un faisceau de faits innombrables et interdépendants.

Il serait audacieux de vouloir faire ici le bilan  exhaustif de l'année écoulée, tant les faits et les circonstances foisonnent.

Je me limiterais donc à quelques indices qui sont à la fois des indicateurs de performance et des modalités au cœur de nos préoccupations.

A titre d’exemple, pendant l’année scolaire écoulée, nous avons constaté avec satisfaction, l’amélioration des résultats.

En effet, l’action individuelle et collective dans tous les compartiments de notre département ministériel trouve un juste couronnement.

Pour la session 2018 des examens à grand tirage, nous avons obtenu  les résultats techniques suivants : 

  • Au titre de l’enseignement général et technique :
  • au CEPE : 83,57% contre 80,98% en 2017 ;
  • au BEPC : 60,14% contre 60,08% en 2017 ;
  • au BAC : 46,09% contre 44,98% en 2017.
  • Au titre de la formation professionnelle :
  • au CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) : 86,20% contre 84,89% en 2017 ;
  • au BEP (Brevet d’Etudes Professionnelles) : 76,45% contre 72,65% en 2017 ;
  • au BT (Brevet de Technicien) : 87,22% contre 75,35% en 2017 ;
  • au BP (Brevet Professionnel) l’examen de la session 2018 est en cours.

C’est l’occasion pour moi de rendre un hommage mérité à Monsieur Mamadou TOURE ex-Secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, aujourd’hui Ministre de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes.

  • Mesdames et Messieurs,

Ces résultats bien que satisfaisants et en nette progression, ne doivent pas être l'arbre qui cache la forêt car des difficultés subsistent encore.

L’amélioration constante des résultats scolaires consacre la justesse des résolutions principales que nous avons prises l’année dernière, à savoir :

  • L’accroissement de l’offre éducative à travers la construction, la réhabilitation et l’équipement des infrastructures.
  • La poursuite de la politique de gratuité au primaire et de la protection sociale ;
  • Le renforcement de notre stratégie managériale ;
  • La promotion des pratiques de bonne gouvernance ;
  • Le renforcement de l’encadrement et du suivi-évaluation ;
  • L’augmentation du quantum horaire ;
  • L’assainissement de l’environnement scolaire ;
  • La promotion du dialogue social en milieu scolaire
  • La promotion de la scolarisation des filles, avec un accent particulier sur la lutte contre les grossesses en cours de scolarité et le mariage précoce ;
  • La promotion de l’éducation aux IST et  au VIH/SIDA.
  • L’usage accru de l’outil informatique dans le pilotage et la gouvernance du système ;

A cet égard, je me félicite au passage, des efforts consentis qui, dans ce domaine, ont permis de mettre au point des outils de gestion portant sur :

  • l’inscription en ligne ;
  • La codification des postes de travail (CODIPOST) ;
  • La mutation assistée par ordinateur (GESMUT) ;
  • La délibération assistée par ordinateur (D.A.O.) ;
  • L’impression en ligne des convocations aux examens ;
  • La demande en ligne des diplômes ;
  • L’archivage électronique des diplômes ;
  • La numérisation de la carte scolaire (géolocalisation) ;
  • La formation continue à distance des maîtres (IFADEM – avec l’OIF et l’AUF, et UNESCO – CFIT) ;
  • L’affectation en ligne des élèves par les parents.

Cette liste parait longue mais elle n’est pas exhaustive. J’encourage nos équipes à poursuivre dans cette voie pour permettre à notre système éducatif d’assurer avec efficacité son rôle de service public.

  • Mesdames et messieurs,
  • Honorables invités,

Pour aborder les perspectives de la nouvelle année, je vous annonce que nous conservons le thème de l'année scolaire écoulée : «Civisme et engagement de tous pour une école de qualité».

L’Ecole, faut-il le rappeler, a pour mission d’inculquer les valeurs essentielles à l’édification du citoyen.

La reconduction de ce thème est rendue nécessaire par l’urgence de consolider les digues morales dans une société sans cesse en proie à des contrariétés et des déviances persistantes.

Ce thème est en effet un champ vaste d’autant plus important qu’il donne du sens à l’action éducative tant dans sa dimension préventive que dans sa vocation curative et correctrice.

En effet, grâce à sa dimension pédagogique et aux enjeux qui le sous-tendent, ce thème interpelle toute la chaine de la communauté éducative nationale, du Directeur Régional jusqu’à l’élève.

Il faut joindre à ce groupe les leaders communautaires et les parents d’élèves.

Chacun, à son niveau, à un moment ou à un autre, doit jouer un rôle déterminant que ce soit au travail, dans la société, en famille, en classe ou dans un groupe.

Le triptyque « Civisme, Engagement et Qualité » doit être le référent devant guider, inspirer et imprégner les actions et le travail quotidien de tous en faveur de l’école ivoirienne.

En grandes lignes, je voudrais vous exhorter à vous réapproprier quelques principes simples, souvent galvaudés ou méprisés, mais qui en réalité sont les piliers du pacte républicain et de notre stratégie de gestion de l’école :

1 - Le respect des Institutions

  • Le respect de la Constitution ;
  • Le respect des lois et des règlements. Ramené à l’espace scolaire, il s’agit des règlements intérieurs en vigueur dans nos établissements ;
  • Le respect des personnes qui incarnent les institutions.

2- Le dévouement ou l’amour pour la Nation

Ce dévouement prend la forme d’actes désintéressés. Nous devons apprendre à développer dans nos écoles, le bénévolat et le volontariat.

3- Le respect de la chose publique

Les biens publics sont inviolables. L’article 44 de notre constitution nous rappelle que chaque personne est tenue de respecter et de protéger la chose publique.

4- Le respect des symboles de la République

La formation ou l’éducation au civisme accorde une importance particulière au respect et à la promotion de ces éléments identitaires de la République qui sont matérialisées par des signes particuliers, visuels ou sonores.

Pour la Côte d’Ivoire, ils sont au nombre de cinq :

  1. l’Emblème National (le Drapeau National)
  2. l’Hymne National
  3. la Devise Nationale
  4. les Armoiries de la République
  5. le Portrait du Chef de l’Etat

A la lumière de ce qui précède, le thème « Civisme et Engagement de tous pour une Ecole de Qualité » apparaît comme un appel pressant, une exhortation de tous les acteurs de notre école.

Au titre du Civisme

L’école est le creuset du développement de la nation. C’est par elle que le civisme peut véritablement s’enraciner durablement dans la société pour devenir une habitude de vie. Je reste convaincue qu’inculquer les valeurs civiques aux enfants permettra de changer les comportements des adultes.

Pour ce faire, tous les acteurs de cette Institution doivent faire preuve de discipline en s’employant à suivre scrupuleusement les orientations, les directives ministérielles et les règlements intérieurs. Ils doivent en outre respecter et prendre soin du patrimoine des différentes structures et autres biens publics.

Au titre de l’engagement

S’engager, c’est mettre du sien dans l’exercice de son métier ou de son apprentissage.

Aucune œuvre humaine ne peut aboutir sans un minimum d’engagement personnel, une détermination, un réinvestissement de soi. L’engagement est au cœur des valeurs que l’école doit transmettre aux élèves. L’éducation nationale veille à leur offrir un cadre privilégié pour sa découverte.

De nombreux élèves prennent des responsabilités à l’école en devenant délégués de classe, membres de conseils scolaires, en participant à des rencontres sportives et culturelles, en créant des journaux d’élèves… En somme, ils participent à de nombreuses initiatives qui font vivre leur établissement et forgent leur personnalité.

L’engagement se fait autour d’un projet qui mobilise les énergies vers un but

Au titre de la qualité à l’école

La qualité, c’est l’aboutissement de la pratique du civisme et de l’engagement individuel et collectif.

Selon l’ODD 4, l’éducation de qualité, consiste à fournir les apprentissages véritablement utiles, avec des activités de développement dès l’éducation préscolaire visant à faciliter le savoir, c’est-à-dire lire, écrire, compter ; acquérir les compétences pour gagner sa vie.

En plus, une éducation de qualité doit renforcer chez les élèves les compétences pour mettre en œuvre les droits humains, la culture de la paix, la non-violence, l’appréciation de la diversité culturelle, la citoyenneté mondiale, le développement de modes de vie durables. Il nous faut encourager les activités socioéducatives et d’entrepreneuriat.

De même, cette éducation doit faire en sorte que toutes les filles et tous les garçons suivent sur un pied d’égalité, un cycle complet d’enseignement primaire et secondaire gratuit.

Par conséquent, il est impérieux pour nous d’insister sur les éléments en rapport avec notre cœur de métier, à savoir la  PEDAGOGIE : le respect et l’achèvement des programmes, la vitalité du fonctionnement des conseils de formation, des conseils de maîtres, des conseils d’enseignement et des unités pédagogiques.

Je demande aux équipes de contrôle et de suivi de mettre un point d’honneur à vérifier la régularité de tous les actes pédagogiques. Des sanctions positives ou négatives devraient suivre ces contrôles.

  • Mesdames et Messieurs,
  • Chers collaborateurs,

Le thème de l’année scolaire n’aura de sens que si chacun des acteurs parvient à le traduire en actes à son niveau. C’est pourquoi, il me plait de faire les recommandations suivantes :

1) Aux parents d'élèves

La réussite d’un enfant ne saurait être l’affaire des seuls enseignants. Le Maître lui sert de guide quand le parent constitue un contrefort. A ce titre, j’invite les parents à suivre régulièrement la présence et le travail de leurs enfants en mettant à leur disposition le matériel pédagogique nécessaire à leurs apprentissages.

En outre, ils doivent participer activement aux réunions de parents d’élèves et même solliciter des rencontres avec les enseignants.

2) Aux élèves

  • Votre réussite dépend de vos efforts et se prépare dès la rentrée et non au cours des dernières semaines avant les examens. Vous devez cultiver le gout du travail bien fait et bannir la violence et la tricherie.
  • Votre assiduité aux cours, le respect que vous accordez aux autorités de votre école et votre engagement dans l’apprentissage de toutes les disciplines enseignées sont les meilleurs gages de votre réussite.
  • Ne vous laissez pas abuser par les réseaux sociaux.

3) Aux collègues enseignants

La réussite de vos élèves dépend de votre engagement et de votre efficacité pédagogique.

Ne perdez pas de vue que vous constituez pour eux une référence, un modèle proche. Pour ce faire, vous devez faire preuve de rigueur, de probité morale et de professionnalisme. Cela passe par la régularité des actes pédagogiques à savoir le respect du quantum horaire, l'achèvement des programmes, le respect du format, du rythme et du nombre des évaluations.

4) Aux gestionnaires du système

C’est à vous qu’il revient de planifier, d’organiser, de diriger, et de contrôler l’ensemble des activités des structures placées sous votre responsabilité.

Je vous invite donc à faire preuve de plus de responsabilité et d’anticipation afin que l'année nouvelle se déroule dans la sérénité. Nous ne devons plus nous laisser surprendre par quoi que ce soit.

  • Mesdames et Messieurs,
  • Chers collaborateurs,

Dans la dynamique d’améliorer la qualité de notre système éducatif, des réformes majeures sont en cours; il s’agit de :

  • la poursuite de la réforme du collège ;
  • la formation initiale des instituteurs qui s’étend désormais sur trois années ;
  • le renforcement du module du préscolaire dans la formation initiale des instituteurs ;
  • l’extension de l’expérimentation de la prise en charge des élèves en situation de handicap auditif et visuel au primaire et au collège ;
  • la mise en œuvre du Contrat d’Objectifs et de Performance (C.O.P.)
  • l’évaluation et le classement annuel des établissements d’enseignement secondaire (publics et privés);
  • la poursuite de la réforme de l’enseignement technique et de la formation professionnelle en vue de répondre au mieux aux besoins de qualification et de réaliser l’adéquation entre la formation et l’emploi.

Je vous exhorte tous à vous approprier ces réformes et à vous engager activement dans leur mise en œuvre.

  • Mesdames et Messieurs

Face à la Nation, nous devons affirmer que notre vocation, en tant qu’éducateurs, est d’éclairer, de nourrir, de mûrir l’esprit de chaque individu en vue de lui assurer son plein épanouissement, de même qu’un essor durable de notre société.

A ce titre, nous devons nous investir pleinement dans l’action éducative et donner au thème de l’année ses lettres de noblesse en mettant en relief le civisme et l’engagement qui constituent sans conteste les leviers du développement global.

En tant qu’acteurs, ayons donc toujours la bonne attitude pour servir de modèle, faire des émules, forcer l’admiration, briller en société et faire briller notre famille, notre école et notre société.

L’école doit être entièrement et efficacement dédiée à l’épanouissement de l’enfant. Elle devient inopérante quand l’apprenant n’y trouve pas les conditions de son bonheur. Nous devons donc protéger les enfants en milieu scolaire, en transformant l’univers de l’apprentissage en un paradis pour les enfants dont nous avons la charge.

Cette disposition, que nous devons assumer avec générosité et altruisme, est la première condition de réussite de la Politique de Scolarisation obligatoire en vigueur dans notre pays depuis trois ans.

En prenant cette loi, le Président de la République a voulu que l’école soit l’instrument de la construction de l’individu afin qu’il devienne lui-même un agent de développement au service de la communauté. Il a voulu aussi que, bien au-delà des mots, l’accès à l’éducation soit le socle de l’égalité des chances et de la justice sociale.

C’est pourquoi, je vous demande d’exercer votre fonction avec rigueur, amour et humanisme, surtout à l’égard des enfants vulnérables, marginalisés et des filles ; faisons en sorte qu’ils achèvent leur cursus scolaire car il y va du développement de notre pays.

  • Mesdames et Messieurs,

En définitive, nous sommes interpelés par le quatrième des Objectifs du Développement Durable (ODD 4) intitulé « accès à une éducation de qualité ».

Il recommande de : « veiller à ce que tous aient accès à l’éducation et promouvoir les possibilités d’apprentissage de qualité dans les conditions équitables tout au long de la vie ».

La prise en charge de l'enfant et de l'adulte qu'il devient plus tard, en matière de formation, est un enjeu important pour les communautés modernes. Notre pays, en tenant sa place sur l'échiquier mondial, ne doit pas s'y dérober.

Je vous mets donc tous en mission. Que chacun de nous mérite de la Côte d’Ivoire à travers un engagement exemplaire au service de nos enfants, notre bien le plus précieux.

Avec la conviction que le thème de l'année sera notre boussole et notre motivation, je déclare ouverte, l’année scolaire 2018-2019 !

Bonne rentrée scolaire à toutes et à tous !

Je vous remercie.

ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET  FORMATION PROFESSIONNELLE