Accueil >> Actualites >> Renforcement des capacités : l’IPNETP à l’école des valeurs coréennes

Renforcement des capacités : l’IPNETP à l’école des valeurs coréennes

L’institut pédagogique national de l’enseignement technique (Ipnet), à travers son Directeur Général, Berté Zakaria, veut s’approprier le concept de “l’ivoirien nouveau“ prôné par le Président de la république. Un atelier de formation a été initié à cet effet, à l’endroit des agents de l’Ipnet, afin de leur permettre d’intégrer la nécessité d’un changement de mentalité pour un développement durable. En effet, le lundi 26 novembre 2018, s’est tenu l’atelier ayant pour thème “les avantages de l’éducation au changement de mentalité“ en présence de Zoro Bi Ballo, secrétaire d’Etat, chargé du renforcement des capacités.

La formation pilotée par l’Ong International Youth Felowship (Iyf), a enregistré plusieurs communications dont celle du révérend Jean Lee. Ce dernier a instruit l’auditoire sur les origines de la richesse et du développement de la Corée du Sud. Selon son argumentaire, la Corée du Sud a souffert de la guerre de 1950 à 1953, avec à la clé 3 millions de morts, ce qui l’a entrainé dans une extrême pauvreté. La Corée du Sud avait, note-t-il dans les années 1970 un Pib de 106 dollars, soit 8000 Fcfa par habitant et aujourd’hui grâce aux efforts des fils et des filles de la nation, il est monté à 28.000 dollars par habitant, soit 1 million de F Cfa. Le conférencier Jean Lee a révélé, par ailleurs que la force de la Corée du Sud réside dans la mentalité de ses citoyens. Avec peu de ressources naturelles ils ont réussi à se hisser au 3eme rang de pays exportateur de café et 1er rang de producteur et exportateur de pétrole.

Il a fait savoir que la capitalisation de ses acquis relève de la capacité de la Corée du Sud à investir dans la recherche scientifique afin d’améliorer les revenus de ses produits. Comme l’atteste Jean Lee “la richesse naturelle n’est pas que la végétation, le sous-sol, une terre luxuriante, mais c’est aussi la matière grise que constitue la mentalité“. C’est donc sur celle-ci que la Corée du Sud a axé son développement. Les chiffres palpables font état d’un taux d’éducation scolaire de 98% en Corée du Sud, contre 82% dans les pays de l’Ocde. Et un taux de diplôme qui atteint les 64% contre 39% pour les pays économiquement fort. C’est dire combien de fois cette nation asiatique mise sur l’éducation et la formation de ses citoyens. Le révérend Jean Lee dans son exposé a également mentionné que le développement d’une nation part d’un bon leadership. C’est pourquoi il ajoute qu’un Etat n’a pas besoin de plusieurs leaders, mais de ceux qui peuvent communiquer une vision et servir l’intérêt commun.

ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET  FORMATION PROFESSIONNELLE